Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

     

couverture metier de l'élu local            

Recherche

Le contacter

50 rue Jean Baptiste Lebas 

02000 LAON Cedex 
03 23 23 24 25 

03 23 23 63 54 (fax) 

rdosiere@assemblee-nationale.fr

 

30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 14:11

La Présidence de l’Union européenne est exercée, pendant six mois, par le Chef d’Etat de l’un des 27 pays de l’Union (actuellement c’est la Suède). La France a exercé la présidence durant le second semestre 2008 (juillet-décembre). Les frais liés à cette présidence – sommets européens, rencontres des ministres, déplacement de la présidence, manifestations diverses – sont financés par le pays qui assure la présidence. Il apparaît que ce coût se situe entre 70 et 80 millions d’euros (Autriche, 1er semestre 2006, 70 ; Finlande 2ème semestre 2006, 78 ; Portugal, 2ème semestre 2007, 70 ; Slovénie, 1er semestre 2008, 80).

La présidence allemande (1er semestre 2007) a été beaucoup plus coûteuse. Faute de chiffres précis, on estime que ce coût pourrait être de 180 millions d’euros. Pour fixer le budget prévisionnel de la présidence française, on s’est basé sur la dépense allemande. Ainsi, le budget 2008 avait prévu 190 millions d’euros, afin de couvrir la totalité des manifestations. Ces crédits ont fait l’objet d’un programme particulier (p.306) intitulée « Présidence française de l’Union européenne » (PFUE) en annexe du budget du Premier ministre « Conduite de l’Action du Gouvernement ».

A la demande de la commission des finances du Sénat, la Cour des Comptes a été chargée d’analyser les dépenses de ce programme. Le site « MEDIAPART » du samedi 24 octobre a publié un article de Mathilde MATHIEU faisant état de ce rapport (La-folie-des-grandeurs-de-Sarkozy.doc pour le consulter cliquez ici  ).

Après en avoir pris connaissance, j’ai téléchargé le rapport de la Cour des Comptes, qui est reproduit sur le site de Médiapart, en complément de l’article de M. Mathieu.

Ce rapport – qui sera publié par le Sénat ultérieurement – comporte 118 pages. Pour votre information, vous pouvez prendre connaissance des quelques pages qui concernent le sommet de l’Union pour la Méditerrannée, ainsi que la réunion des ministres des affaires étrangères à Avignon (RAPPORT-COUR-DES-COMPTES.doc pour en prendre connaissance cliquez ici  ).

La lecture de ce rapport m’a, je dois de le dire, stupéfié et choqué. J’ai donc, mardi soir 27 octobre, transmis un communiqué à l’Agence France Presse (AFP) qui l’a complété dans une dépêche diffusée à 20h43.

On trouvera ci-dessous le texte de ce communiqué :

« Parmi la liste exhaustive des dépenses, on relève l’installation – pour 4 heures – de huit salons (douche comprise) dont l’un à l’usage du Président de la République pour un prix de 245 772 euros ; et un dîner des chefs d’Etat pour un coût de 1 010 256 euros soit 5 050 euros par personne. Ces dépenses sont incroyables, insupportables, inacceptables.

Alors que tous les Français doivent se serrer la ceinture, apprendre que le Chef de l’Etat organise, avec notre argent, un repas qui coûte 5 fois le SMIC par personne, c’est inimaginable et intolérable.

Quand on prend connaissance de tels gaspillages on se dit que le Président de la République a perdu pied avec la réalité. Il doit arrêter de dépenser sans compter et cesser de berner les Français avec de prétendues économies à l’Elysée quand, en six mois de présidence européenne, il a dépensé 1,5 fois le budget annuel de l’Elysée ».

 

La dépêche de l’AFP a suscité de multiples réactions et de nombreux médias m’ont sollicité pour connaître ma réaction (RTL, RFI, France 2, BFM TV, France 3, TF1, RMC, LCP notamment dans la journée du 28 octobre).

La presse étrangère s’est emparée de cette question et Médiapart a fait une mise au point (Pr-sidence-fran-aise-de-l.doc pour en prendre connaissance cliquez ici  ).

Dans la matinée du 29 octobre, Philippe SEGUIN, président de la Cour des Comptes s’est exprimé sur Europe 1. Ses propos ont été largement reproduits dans la presse nationale et régionale (pour consulter l'article de l'Union sur ce sujet cliquez ici seguin.doc seguin.doc ).


PS: La lecture attentive du rapport de la Cour fait apparaître qu'il faut ajouter au coût de la soirée (1072437€) le montant de la location du Petit Palais (339510€) soit un coût gloabl de 1 411 947€ soit 7060€ par invité!
Chacun aura, par ailleurs, relevé que ces sommes ont été engagées de la manière la plus iorrégulière qui soit, au regard des règles comptables, ce qui justifie le refus de paiement du trésorier payeur général.
Le ministre des Affaires Etrangères qui l'a requisitionné est donc seul responsable de cette dépense irrégulière au regard de la Cour de discipline budgétaire. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by René Dosière